Photographe enfants, adultes débutants ou confirmés passionnés d’images et de belles lumières, groupes d’amis ou comités d’entreprise, vous découvrirez ici les stages photos proposés avec dynamisme et convivialité par Delphine Maratier. Suivez moi…

 

Delphine Maratier Formée dans les plus grandes agences parisiennes – AFP, Corbis Sygma – Delphine Maratier a bourlingué aux quatre coins de la planète pendant 15 ans. La spontanéité et l’empathie de la photographe mettent d’emblée à l’aise les stagiaires, à l’image de ces hommes et ces femmes rencontrées au cours de ses reportages qui lui ont livré, en un regard, un instant d’émotion.

L’image, comme une prolongation de ma pensée.

Faire une sortie photo, seule ou accompagnée est pour moi une respiration vitale. C’est un moment magique où se mêle la découverte, la surprise des rencontres. Les éléments du réel peuvent en une fraction de seconde, se transformer en une scène singulière et surprenante

Quand je suis en reportage, je ne suis jamais fatiguée. J’oublie tous mes soucis, je suis comme happée par cette pulsion scopique (pulsion de l’oeil) où je vois tout en cadrage.

Quand je travaille sur des photos de portraits, je dois me concentrer sur la lumière naturelle ou artificielle et sur la relation à la personne. A un moment donné, quelque chose se passe comme une magie de l’instant, en une fraction de seconde.

J’en ai récemment fait l’expérience avec une stagiaire, devenue amie. Nous voulions nous retrouver autour de la photo à l’ile de Ré pour des prises de vue du Pont de Ré. Nous avons passé là des moments intenses à explorer des lumières intéressantes. Nous avons aussi croisé de jeunes plongeurs qui ont posé pour nous. Les batteries chargées à bloc, ce fut comme un partage avec la vie qui passe et que l’on voudrait arrêter.

Photographier est un exercice de juste position et de juste regard.

Comment regarder ce que l’on voit ? La photo est pour moi un acte visuel et corporel, visant à arrêter un moment de vie animé afin de l’observer en toute quiétude. Peu importe l’appareil, seule la lumière compte. Je pense qu’il vaut mieux se fondre dans le mouvement des lumières que dans le sujet ou le lieu à photographier.

Mon parcours professionnel

D’origine parisienne, j’ai appris le reportage et la rapidité du regard avec Pierre Guillaud, photographe de l’AFP.

J’ai eu plusieurs vies photographiques mais avec toujours le même besoin : la recherche de la lumière et des rencontres inattendues.

Des reportages pour des magazines m’ont permis de sillonner le monde pendant douze ans. Voyager et photographier m’ont rendu disponible à la vision d’un monde en train de se créer en permanence.

Après une expédition polaire à la voile de trois mois, de la Norvège à la Baie de Baffin, j’ai décidé de poser mes valises à Grenoble au milieu des montagnes. Ensuite j’ai eu envie de partager mon expérience du terrain.

Depuis 2008 j’enseigne la photo, des techniques de base à la lumière et au cadrage. Cependant ma passion du voyage n’a jamais cessé et j’ai amené des passionnés de photographie aux quatre coins du monde et en France.

Aujourd’hui ma pratique photographique a changé. Je me suis spécialisé sur les portraits et les photos de bébés en lumière artificielle en extérieur ou en intérieur. Je propose un nouveau stage photo qui s’intitule Objectif Passion basé sur la lumière le portrait et le cadrage.

Une phrase de Rimbaud, de 1871, tirée du Bateau ivre, m’inspire depuis toujours : “ Et j’ai vu quelquefois ce que l’homme a cru voir ! ”.

Mes passages télé

 

Télé Grenoble et France 3 Grenoble au retour de mon expedition polaire en Arctique.

Delphine-telegre

Delphine-Fr3Grenoble

M6 m’avait suivi lors de mon reportage sur le
Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne en Isère.

Delphine-M6

Marraine du festival Focales en Vercors et expo photo.

Focale en vercors